Au printemps, Jean-Luc Pich a enchainé deux courses cyclistes dans la même journée

Un début de printemps rythmé pour Pich

Jean-Luc Pich fait partie de ses amoureux du cyclisme en compétition ! A 51 ans, le seine-et-marnais a effectué un premier jour de printemps assez particulier en enchainant le même jour, la course de Fontainebleau en Ufolep puis quelques heures plus tard celle de Chaintreaux chez les départementaux. « A l’époque, courir deux fois dans la même journée était assez fréquent » rappelle celui qui porte les couleurs du Team Peltrax-CSD en FFC et du CC Ponthierry-Pringy en Ufolep. S’il a pris la neuvième place de la course bellifontaine en 2e catégorie, l’ancien pensionnaire du VCFA n’a pas réussi à rééditer la même performance sur le circuit de Chaintreaux. « Je prends beaucoup de plaisir sur le vélo. Pour l’hiver, j’ai adoré faire la saison de cyclo-cross qui était une très belle préparation pour la saison sur route mais aussi celle de VTT » confesse Jean-Luc Pich qui va s’adonner pour la première fois de sa carrière à la pratique du X-Country cette saison.

Photo : Loïc Manceau.

Lire la suite

Interview de… Benjamin Rousseau (US Métro-Transports)

Entre le vélo et Benjamin Rousseau, c’est une histoire d’amour qui dure ! A 18 ans, le polyvalent coureur francilien continue à prendre beaucoup de plaisir dans ce sport sous le maillot de l’US Métro-Transports. Le protégé du président Rémy Turgis s’est récemment distingué en remportant le titre de champion de Paris dans la catégorie des juniors sur le circuit Nexter de Satory (Yvelines), le 5 juin dernier.

« Apporter mon aide au maximum pour mes coéquipiers »

 

Radio Peloton : Benjamin, cela fait un moment que vous portez les couleurs de l’US Métro-Transports…

Benjamin Rousseau : Cinq ans exactement. Je suis arrivé au club quand j’étais minime 1. Je pratique le vélo en compétition depuis plus de dix ans. J’ai commencé à l’âge de cinq ans après avoir essayé le football. Mais le vélo est une histoire de famille chez les Rousseau et j’ai vite été rattrapé par le virus de la petite reine (sourires).

Radio Peloton : Qu’est-ce que vous aimez à l’US Métro-Transports ?

Benjamin Rousseau : L’ambiance est très familiale au sein du club. Le président Rémy Turgis nous met dans les meilleures conditions pour que nous nous sentions bien dans la structure. Il y a aussi un réel échange entre les différentes catégories qui contribue à la bonne ambiance générale à l’USMT entre coureurs et dirigeants.

Radio Peloton : Comment jugez-vous votre première partie de saison ?

Benjamin Rousseau : Selon moi, je fais quand même un bon début de saison. En tant que junior 1, j’essaye de découvrir le maximum d’épreuves tant aussi bien à l’échelle régionale que nationale. Par exemple, cela a été un honneur pour moi de prendre le départ de la « Bernaudeau juniors » (Vendée) , une course de référence nationale dans la catégorie.

Radio Peloton : Vous brillez également en cyclo-cross, l’hiver…

Benjamin Rousseau : Lors de la dernière saison de cyclo-cross, je me suis imposé à trois reprises tout en ayant eu un petit problème de santé. Je prends du plaisir dans cette discipline, d’autant plus qu’elle a une place particulière au sein de l’US Métro-Transports. Je suis maintenant focalisé sur la suite de la saison sur route. J’ai souvent été dans le coup tant aussi bien sur les Nationales juniors que sur les courses de 2e catégorie, 3e catégorie, ce qui est rassurant pour la suite. C’est une année de découverte pour moi. Je suis également dans l’optique d’apporter mon aide au maximum pour mes coéquipiers.

Radio Peloton : Qu’aimez-vous dans le vélo ?

Benjamin Rousseau : Il y a beaucoup de choses que j’aime dans la pratique du vélo. En premier lieu, je dirais le défi physique. J’aime le fait d’être au top durant pratiquement trois heures lors des compétitions sur route. Mais le physique n’est rien sans l’aspect stratégique. Un coureur peut être très fort, mais si ce dernier ne court pas avec sa tête, cela peut devenir beaucoup plus dur.

Radio Peloton : Quelle est votre sortie de vélo préférée ?

Benjamin Rousseau : Je pratique une bonne partie de l’année la route et puis l’hiver je vais dans les sous-bois pour le cyclo-cross. Ma sortie préférée serait dans la Vallée de Chevreuse (ndlr, dans l’ouest de la région parisienne), avec mon coéquipier Jules Simon, sur les conseils de Jimmy Turgis (ndlr : entraineur dans la formation professionnelle B&B- KTM)et de son père, Rémy Turgis.

Radio Peloton : Quels sont vos objectifs pour la deuxième partie de saison Benjamin ?

Benjamin Rousseau : Je vise une sélection en équipe d’Île-de-France juniors. J’ai eu l’honneur de porter le maillot de l’équipe régionale lorsque j’étais chez les cadets, j’espère avoir l’opportunité de le refaire. J’ai aussi en tête le championnat régional à Arronville (Val d’Oise). Le maillot à fleurs-de-lys fait forcément rêver tous les compétiteurs franciliens. Enfin, je n’écarte pas l’idée de me mettre de nouveau en évidence sur quelques courses nationales chez les juniors.

 

Lire la suite

Interview de… Grégory Bonfand (La Roue Libre Bièvroise)

Grégory Bonfand fait partie de ses coureurs qui sont tombés dans la marmite du cyclisme très jeune ! Après des débuts en compétition en 1988, l’essonnien entame sa 34e saison en tant que coureur cycliste avec toujours la même passion.

 

« Le plaisir du cyclisme » 

 

Radio Peloton : Grégory, qu’est-ce qui vous motive encore à être sur un vélo après 34 ans dans les pelotons ?

Grégory Bonfand : C’est le plaisir du cyclisme, je participe à trois disciplines (Route, cyclo- cross et VTT) par pur passion de mon sport. Je ne peux pas m’en passer, je suis comme Obélix, je suis tombé dedans depuis tout petit (sourires). Je me suis orienté vers la FSGT pour conserver ce plaisir de participer à des épreuves sans devoir faire de nombreuses heures de selle pour tenir dans le peloton et gérer avec mes acquis du passé et également me permettre d’avoir des épreuves à proximité de mon domicile environ 40 minutes maximum de trajet pour me rendre sur les épreuves.

Radio Peloton : Vous êtes pensionnaire de la Roue Libre Bièvroise..

Grégory Bonfand : C’est le club dans lequel j’ai débuté le cyclisme… Début 2013, Pierre Bizieux est venu me voir pour l’aider à faire une épreuve atypique avec un esprit représentant le club. De là est né le cyclocross à l’américaine de Bièvres et ma venue dans son club. A ce jour c’est mon père qui est le président du club. C’est un club a ambiance familiale avec un super esprit. Comme a vrai dire dans chaque club que j’ai pu faire où l’ambiance a toujours été top et sans pression même en Élite. A Verrières le Buisson avec la famille Clevede Au CCIP 91 sous Lucien Robin A l’AS Marcoussis Team Bonnat sous Christian Gustave Au VC Savigny-sur-Orge sous Gilles Ardin En fait, ces personnes dégageaient tellement d’amour et de passion pour leur club que c’était contagieux sur l’ensemble du club. C’est ma neuvième année à la Roue Libre Bièvroise sans compter mes années d’école de vélo.

 

 

Radio Peloton : Comment voyez-vous l’évolution du cyclisme depuis vos débuts ?

Grégory Bonfand : On a eu une évolution très positive avec l’apparition du système de freinage à disque, pneu tubeless, la transmission électrique et aussi les éléments de sécurité comme les détecteurs de véhicule connecté sur le compteur. Ensuite il y a l’équipement qui est encore plus performant et confortable. L’accès aux études posturales à tous qui permet également un meilleur confort sur le vélo. Sur les courses amateur et surtout professionnel, il y a eu un passage où il y avait beaucoup de calculateur d’effort maintenant on revient avec des coureurs qui dynamitent les courses, qui ne craignent pas de partir loin de l’arrivée. Ça fait plaisir à voir.

Radio Peloton : Que reste votre plus beau souvenir sur un vélo en compétition ?

Grégory Bonfand : C’est la rencontre de ma femme Fanny que j’ai connue grâce au vélo . Avec toutes ces années de pratique j’ai plusieurs beaux souvenirs à énumérer . Un que je retiens et qui revient quand je croise des copains c’est ma victoire et le doublé avec mon frère sur la course d’Auneau (Eure-et-Loir).

Radio Peloton : Et votre moins bon ?

Grégory Bonfand : Ma deuxième place au championnat régional cyclo-cross juniors à Domont (Val d’Oise), je fais une erreur de trajectoire dans un devers et je laisse filer le titre.

Radio Peloton : Quel serait votre plus grand rêve dans le vélo maintenant Grégory ?

Grégory Bonfand : Simplement de poursuivre ma passion et continuer de pouvoir organiser des épreuves pour le plaisir de tous.

Radio Peloton : Avec du recul avez-vous certains regrets sportifs ?

Grégory Bonfand : Le manque de développement du cyclo-cross en France. Plus jeune aucune structure professionnelle existait en France lorsque j’étais en mesure d’espérer une carrière professionnelle dans cette discipline.

Photo : Loïc Manceau. 

 

Lire la suite

Interview… d’Emil Menager (Team Chatou Cyclisme)

Présent lors de la reprise des compétitions à Satory (Yvelines), en 2e catégorie le 6 mars dernier, Emil Menager sera l’un des atouts du Team Chatou Cyclisme cette saison en 3e catégorie. Le polyvalent coureur yvelinois ne se fixe aucune limite pour cette saison 2022.

 

 

«J’aime bien me faire mal dans les côtes »

 

Radio Peloton : Emil, depuis combien de temps pratiquez-vous le cyclisme en compétition ?

Emil Ménager : Je fais du vélo depuis l’âge de 4 ans. En primaire ça a été mon moyen de déplacement pour aller à l’école accompagné par ma mère (environ huit kilomètres par jour). A l’âge de 9 ans j’ai fait la Loire à vélo avec mon grand-père, c’était un peu mon Tour de France à moi (sourires). J’ai par la suite fait beaucoup de VTT avec quelques compétitions départementales. En 2021 j’ai senti le besoin de changer et j’ai commencé le vélo de route. Ca va être ma deuxième « vraie » saison de course.

Radio Peloton : Vous avez donc opté pour le Team Chatou Cyclisme…

Emil Ménager : J’ai commencé avec le TCC l’année dernière et la saison s’est super bien passée. J’ai malgré tout eu l’envie d’aller voir ailleurs à la fin de la saison. Mais j’ai senti une nouvelle dynamique au sein du club avec la venue de beaucoup de nouveaux adhérents dont des amis que je connais du VTT, ce qui m’a décidé à prolonger pour cette saison. On a une très belle équipe 3/J pour  2022 et ça promet des belles choses !

 

Radio Peloton : Qu’est-ce qui vous plait dans le vélo ?

Emil Menager : Ce qui me plait dans le vélo c’est la découverte de nouveaux paysages, routes, chemins et trails. Le vélo m’a permis de faire des belles rencontres et de partager de bons moments avec d’autres personnes. J’apprécie l’aspect pilotage et technique et bien sûr j’aime bien me faire mal dans les côtes.

Radio Peloton : Comment s’est passée votre préparation pour la saison sur route ?

Emil Menager : Ma préparation a été assez perturbée cette année. Tout commençait bien avec un beau début en cyclo-cross. Début décembre je me fracture la clavicule pour une énièmes fois, c’était assez dur mentalement. Je remonte sur le vélo mi-janvier. J’attrape le Covid-19 début février mais sans trop de symptômes. J’espère ne plus avoir de pépins avant la fin de saison. Depuis février je suis suivi par Guy de Gouville (ndlr : également coureur au VCA du ourget) qui aide certains membres du club et moi même à structurer leur entraînement.

Emil Menager (Team Chatou Cycliste) lors de la course 2e catégorie de Satory (Yvelines). Photo : Gérard Briand.

Radio Peloton : Qu’ambitionnez-vous pour 2022 ?

Emil Menager : Mes ambitions pour 2022 sont avant tout de prendre le plus de plaisir possible et de l’expérience. En plus des courses sur route j’aimerais bien faire quelques courses de xco et quelques courses d’enduro pendant le mois de juin. Pour la seconde partie de la saison, ça dépendra de mes études. J’ai pris beaucoup de plaisir sur les courses de cyclo-cross la saison passée donc pourquoi pas en refaire cette saison avec un vélo adapté et voir jusqu’où je peux pousser. 

Radio Peloton : Certaines courses vous tiennent à cœur cette année ?

Emil Menager : J’aimerais arriver en forme sur le Tour des Yvelines le 7 mai et enchaîner le 14 mai avec le championnat régional de xco pour aller chercher une belle place. J’aime bien les courses avec des chemins en mauvais état et des bons taquets un peu comme les dernières éditions de Paris Tours. Je ne suis pas un grand fan des courses sur circuit. J’éprouve assez rapidement de la lassitude, je préfère les courses de ville en ville où l’on passe chaque difficulté qu’une seule fois et que celle-ci laisse place à la prochaine. Le vélo a toujours fait partie de ma vie. Par le passé, j’ai fait un peu de football et du handball, mais le vélo a toujours repris le dessus.

Lire la suite

Tchao Bino !

Après deux saisons entachées par la période de Covid-19, nous nous disions enfin que nous allions retrouver un semblant de vie normale avec un calendrier plein (ou presque) et de bonnes bases pour ce chapitre 2022. Nous ne nous doutions pas que le 11 mars 2022 allaient nous mettre un nouveau coup de bambou sur le casque avec ta disparition. Tu faisais partie de ces dirigeants qui œuvrent beaucoup au quotidien pour faire vivre leur passion. Du temps, de l’investissement, des moments de bonheur récompensés par l’épanouissement de tes licenciés au sein du CC Igny-Palaiseau 91. Ta fierté était de voir aussi ta formation intégrer le top dix des clubs franciliens, clin d’œil du travail des bénévoles qui sont-là aux réunions du lundi, pour encadrer les différentes catégories ou pour garder des carrefours sur les organisations de ton association sportive. On prenait beaucoup de plaisir à te retrouver aux quatre coins de la région parisienne, sur les courses sur route, en cyclo-cross, sur piste. A 59 ans, toi, Bruno Bizieux, tu as décidé de t’échapper du peloton des passionnés de la petite-reine de région parisienne, en laissant beaucoup de bons souvenirs à tous ceux que tu as côtoyés. Nul doute que de là-haut, tu garderas un regard bienveillant sur le CCIP 91.

 

PS : N’oublie pas de nous mettre quelques bières de côté, nous les dégusterons en refaisant le monde du vélo.

 

L’équipe de Radio Peloton adresse ses sincères condoléances à l’ensemble de sa famille, de ses proches.

Lire la suite

Le premier cyclo-cross de l’année 2022 en Île-de-France a eu lieu à Choisy-le-Roi

La première de 2022 dans le Val-de-Marne

 

L’année commence sur les chapeaux de roue dans le Val-de-Marne ! La première course cycliste francilienne de 2022 s’est déroulée le 2 janvier dernier dans le Parc des Sports de Choisy-Paris-Val-de-Marne à l’occasion de la première édition du cyclo-cross de l’US Ivry-sur-Seine. Sur cette organisation de l’USI en collaboration avec l’Avenir du Val-de-Marne ce sont près de 200 coureurs de toutes générations qui se sont retrouvés au cours des différentes courses du jour malgré des conditions climatiques très humides et fraiches. « C’est super de voir une compétition de cyclo-cross dans le département, d’habitude je regarde les compétitions à la télévision, mais de voir cette discipline en réalité, c’est très agréable et très physique » confie Aziz , résidant d’Alfortville, venus encourager les coureurs en compagnie de ses deux enfants. Au niveau du volet sportif, Constantin Lamouche (VC Montigny-le-Bretonneux) remporte l’épreuve principale devant le val-de-marnais Jérôme Tersiguel (Avenir du Val-de-Marne) et l’une des références de la discipline, Clément Védrine (Vélo Team 78), sur la course 1ère et 2e catégories. Adam El Mountadar (UC Longjumeau) se monte le plus rapide dans la catégorie des cadets alors qu’Alexandra Valade (US Ris-Orangis) remporte la course 3e et 4e catégories devant Bernard Holleville (US Bois-Saint-Denis) et Luciano De Sanctis (ES Stains). Le palmarès du jour est complété par le succès d’Arthur Diffis-Herisson (OC Gif VTT) dans la catégorie des minimes pour cette organisation qui devrait de nouveau être au calendrier en 2023.

 

Lire la suite

Le DDEV-Evry Courcouronnes a présenté son effectif pour la saison 2022 !

Le DDEV-Evry-Courcouronnes droit devant

 

Fini le COCF Courcouronnes, bienvenue au DDEV-Evry-Courcouronnes ! La formation essonnienne a présenté son effectif pour la saison 2022 à Mennecy, samedi dernier. Pour l’occasion, cette présentation était animée par Dominique Lowe en présence de José Gouère, président du Comité d’Île-de-France. En 3e catégorie, Lisa Fabien (CSM Puteaux) a rejoint le projet de la formation sud francilienne et sera un atout d’expérience pour la jeune garde du DDEV-EV qui s’est fortement renforcée chez les juniors avec les venues d’Alexandra Valade (Les Rayons de l’Avenir) et Léane Verschelde (CSM Puteaux). La première nommée a notamment réalisé une saison de cyclo-cross de haute-volée avec une médaille d’argent au championnat de France de Liévin (Pas-de-Calais). L’avenir se prépare aussi avec l’arrivée de Mélaine Jacq (LRA) chez les cadettes et d’Océane Panor (LRA)également dans cette catégorie. Changement de nom, mais pas seulement, avec la création d’un groupe masculin pour cette nouvelle année composé essentiellement de départementaux. Le DDEV-EV aura donc plusieurs objectifs à l’échelle régionale, mais également la montée en compétence de son groupe U-23 sur les manches de coupe de France. Par ailleurs, certaines filles de l’équipe participeront au projet « Donnons des elles – J-1» cet été qui promeut depuis de longues années le sport féminin à travers la France à vélo. D’autres projets de proximité sont également mis en avant par le DDEV-EV pour 2022. 

 

Photo : Loïc Manceau. 

 

 

Lire la suite

Joshua Dubau (Team Peltrax-CSD) a fait 2021 !

Joshua Dubau fait partie des meilleurs spécialistes de cyclo-cross en France ! A 25 ans, le pensionnaire du Team Peltrax-CS Dammarie-lès-Lys a notamment terminé deuxième du championnat de France élite et huitième du championnat d’Europe au cours de la saison 2020-2021, après avoir obtenu le titre continental l’an dernier. Le protégé du président Eric Arnaud est également parmi les meilleurs vététistes français du moment. L’ancien sociétaire de l’AC Bazancourt-Reims a également remporté le Grand CX de Jablines, le cyclo-cross de Boulzicourt, ainsi que la deuxième manche de la coupe de France de cyclo-cross à Pierric (Loire-Atlantique). Champion de France 2018 dans la catégorie des espoirs, le seine-et-marnais visera ni plus ni moins que le titre chez les élites cette saison.

 

Photo : Loïc Manceau. 

 

Lire la suite

Des victoires pour la Pédale Fertoise

La Pédale Fertoise enchaine les performances chez les masters dames sur les manches de la coupe de France de cyclo-cross ! Elodie Lollierou s’est imposée au classement scratch à Troyes (Aube), le 12 décembre dernier. L’ancienne sociétaire du CM Aubervilliers 93 devance sa coéquipière, Karine Temporelli. Stéphane Pauchard (PF) se classe vingt-neuvième chez les masters 5-9 alors que Nicolas Bourry (RO Villuis-Everly) et Jérémy Holvoet (Team HBS Cycling) prennent respectivement les trente-neuvième et quarante-et-unième position dans la catégorie des masters 1-4. Enfin chez les cadets, Naël Mage (JS Ferté-Gaucher) termine au quarante-deuxième rang tandis que son coéquipier Jared Guignard n’a pu faire mieux que soixante-dix-neuvième. Chez les élites, Joshua Dubau (Team Peltrax-CS Dammarie-lès-Lys) monte sur la troisième marche du podium le 11 décembre sur le parcours aubois avant de l’emporter le lendemain pour le plus grand plaisir de son président Éric Arnaud. Récent champion régional de la discipline dans cette catégorie, Lucas Dubau termine quant à lui aux onzième et dixième places sur les deux courses du week-end.

 

Photo : Loïc Manceau. 

Lire la suite

Un cyclo-cross du Père Noël réussi à Meaux

Encore un beau succès pour le cyclo-cross du Père Noël à Meaux ! 172 coureurs étaient au départ de cette organisation du club présidé par Pascal Lignier, le 11 décembre dans l’enceinte du Stade Corazza. Tous les participants ont d’ailleurs été récompensés par les bénévoles du club meldois avec en guest-star, le Père Noël en personne ! En ouverture, la structure seine-et-marnaise avait proposé une course de draysienne qui a ravi les jeunes comme les moins jeunes. Côté résultat, les victoires du jour sont revenues à Lorick Berganz (Lagny Pontcarré Cycliste) chez les prélicenciés, Côme Mesnard (US Métro-Transports) chez les poussins et Théophile Mesnard (US Métro-Transports) chez les pupilles ainsi que Léopold Desserre (US Métro-Transports) dans la catégorie des benjamins. Le palmarès du jour est complété par le succès de Paul Becchio (AS Corbeil-Essonnes) chez les minimes . A noter que Sébastien Gallwa a couvert entièrement en photo cette dernière course école de vélo seine-et-marnaise de la saison pour le plaisir des petits et des plus grands.

 

Photo : Sébastien Gallwa. 

Lire la suite