Un espace vélo à Choisy-le-Roi

Patrice Lerus est un homme d’ambition ! Le président du Team 94 Cycling a monté un cycling center à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne). Si l’atelier vélo solidaire est déjà ouvert, d’autres activités seront proposées au sein du centre qui accueillera notamment, une boutique, un espace de restauration rapide, des salles de massages, de réunions et de bike connect. « L’idée est de proposer des activités liées au cyclisme de compétition à un grand public » confie le dirigeant guadeloupéen qui mettra également en place des activités autour de la nutrition, un service d’étude posturale, le tout autour d’une thématique verte tendance écologique. Le cycling center devrait ouvrir ses portes le 7 septembre prochain après le week-end des associations sportives.

Lire la suite

Bracasse rejoint Radio Peloton

Marque de référence dans le domaine du sportwear, Bracasse poursuit son développement sur le marché de la mode quotidienne. Dans un premier temps basé sur les codes du cyclisme, d’où son appellation, la société francilienne poursuit son développement vers un public plus large tout en continuant de mélanger humour et référence sportive. L’équipe de Radio Peloton a décidé de s’associer à ce projet afin de promouvoir les produits de l’entité. Bracasse passe, la concurrence trépasse.

Lire la suite

Interview de… Paul Vanotti (Paris Cycliste Olympique/ Melun Cyclisme Organisation)

A 28 ans, Paul Vanotti faisait partie des franciliens à suivre cette saison. Coureur licencié en 3e catégorie au Paris Cycliste Olympique et en 1ère catégorie Ufolep au Melun Cyclisme Organisation, le longiligne rouleur est prêt à raccrocher un dossard dans moins d’une semaine à Satory (Yvelines).

 

«J’ai toujours gardé un goût pour l’effort solitaire et les vélos de chrono »

 

Radio Peloton : Paul, depuis combien de temps pratiquez-vous le cyclisme en compétition ?

Paul Vanotti : J’ai commencé le VTT en FFC à 15 ans en complément du triathlon, avec les études j’ai arrêté la compétition pendant presque quatre ans. J’ai à peine maintenu une pratique régulière mais quand l’occasion s’est présentée en 2014 j’ai repris au Vitrolles Vélo Club où j’ai découvert le cyclisme sur piste grâce à son président Thierry Henny. Ça a été une remise à zéro complète, je n’avais jamais touché autre chose qu’un VTT mais je n’ai pas hésité à me lancer sur la compétition piste/route.

Radio Peloton : Vous avez ensuite pris la direction du Nord de la France…

Paul Vanotti : Après un déménagement à Lille, j’ai de nouveau changement de club : La Pédale Madeleinoise. C’est une structure très orientée vers la piste historiquement, il y a un encadrement génial (merci Lucien Cloet) et la proximité avec le STAB vélodrome de Roubaix rendait la pratique accessible avec trois séances par semaine pour ma part. C’est à partir de cette période (2015) où j’ai commencé à apparaître régulièrement sur les courses en vélodrome, cependant je ne courais pas encore sur route, je passais beaucoup de temps sur les critériums en pignon fixe (Redhook, RadRace, NL Crit Séries …).

Radio Peloton : Pourquoi avoir opté pour une double licence Ufolep et FFC ?

Paul Vanotti : J’ai toujours été en 3e catégorie FFC pour la pratique sur piste, en 2017 quand j’ai voulu essayer le CX que j’ai découvert l’UFOLEP, il y avait plus de courses dans le 59 et elles étaient moins éloignées que celles en FFC. Lors de mon arrivée en région Parisienne en 2018 je me suis dirigé vers le PCO (Paris Cycliste Olympique et son président Christian Masola), choix logique pour le côté pluridisciplinaire affirmé du club. J’ai gardé la double licence pour pouvoir profiter d’un menu de courses plus large ce qui me permettait de jongler avec des manches de la coupe d’hiver au Vélodrome National de Saint-Quentin-en-Yvelines (Yvelines) et des cyclo-cross.

Radio Peloton : Vous êtes donc au Paris Cycliste Olympique en 3e catégorie FFC et au Melun Cyclisme Organisation en 1ère catégorie Ufolep…

Paul Vanotti : Après un an à courir en UFOLEP sous les couleurs du PCO le constat était simple. Malheureusement l’UFOLEP 75 n’existe pas, j’ai participé aux trois championnats nationaux 2019 : CX, Route, CLM et j’étais le seul représentant du comité. Le cyclisme restant un sport d’équipe ou en tout cas un sport qui se pratique en groupe, la décision d’aller vers un comité plus étoffé a été simple. Ayant beaucoup couru avec les membres du MCO (Melun Cyclisme Organisation et son président Philippe Chabot) en 2019 je me suis naturellement tourné vers eux pour la saison 2020.

 

Radio Peloton : Vous pratiquez le cyclisme sur piste, le cyclo-cross et la route, que vous apporte cette pluridisciplinarité ?

Paul Vanotti : Comme évoqué plus haut, c’est avec la pratique du pignon fixe et ses courses ,presque sauvages au début, que j’ai pris goût à la compétition. Le cyclisme sur route a eu pendant longtemps une image ennuyante à mes yeux, contrairement à la piste et ses courses courtes et animées. Aujourd’hui, je trouve mon compte dans la diversité, l’hiver est moins monotone au vélodrome et dans les sous-bois que sur des sorties foncières par 2°C. (sourires)

Radio Peloton : Si vous aviez à choisir entre l’une des trois ?

Paul Vanotti : Choix difficile, je vais sortir la carte joker, le contre-la-montre. Depuis mes débuts en triathlon j’ai toujours gardé un goût pour l’effort solitaire et les vélos de chrono. Un effort seul devant sur une course en peloton n’aura que peu de chances de payer mais en CLM où le credo pourrait se résumer à « appuyer plus fort pour appuyer moins longtemps » je trouve mon bonheur, il faut maîtriser le plus de paramètre possible pour proposer la meilleure performance.

Radio Peloton : En quoi a consisté votre activité sportive durant la période du Covid-19 ?

Paul Vanotti : Pendant la période de confinement, j’ai pu rouler avec mon équipe The Punchers Club, une des premières équipes d’Ecycling en France. Nous avons pu arpenter les routes virtuelles de Zwift et maintenir un entraînement quasi quotidien. Nous avons pu organiser des meetings via l’application avec des pros comme Mathilde Gros, Rémi Cavagna ou encore l’aventurier Stéven Le Hyaric.

https://sport.francetvinfo.fr/cyclisme/entre-cyclisme-et-e-sport-punchers-club-premiere-equipe-francaise-de-e-cycling

Radio Peloton : Nouveau départ de la saison sur route prévue le 19 juillet à Satory (Yvelines)…

Paul Vanotti : Depuis une semaine tout semble s’accélérer, les communiqués tombent, des courses sont annoncées en FFC, UFOLEP et on voit fleurir des confrontations chronométrées. Tout le monde a hâte de reprendre, cela se ressent à l’entraînement dans les zones très fréquentées (Longchamps, Vincennes …). Nous avons passé une (non) saison 2020 particulière et je pense à tous les clubs organisateurs vont chercher à proposer des courses. Le fait de décaler ou non la saison (avancer/reculer) doit avant tout être discuté entre les clubs, les comités et les préfectures afin que chacun y trouve son compte.

 

Radio Peloton : Que pensez-vous de l’idée d’un décalage de la saison de cyclo-cross ?

Paul Vanotti : Pour le côté fun par contre j’aimerais voir des CX en été/automne sur des formats peut-être différents de ce que l’on a l’habitude de voir, cela pourrait redonner vie à une discipline assez peu connue surtout avec la mode actuelle du gravel ; il y a peut-être des choses à explorer de ce côté.

Radio Peloton : Vous aurez quand même des objectifs cette année…

Paul Vanotti : Parmi les courses annoncées une a retenu mon attention, les championnats nationaux CLM UFOLEP dès 19 et 20 septembre à Sault (Vaucluse). Ce devait être un de mes gros objectifs de l’année, après une cinquième place l’an dernier pour une première participation j’avais envie de retenter ma chance. Depuis le déconfinement j’ai énormément roulé en vélo de chrono pariant sur le fait que nous reverrons probablement plus de courses individuelles que de courses en peloton sur la fin de la saison. Je reste prudent, la situation peut encore évoluer mais cela me donne au moins un objectif sur lequel se concentrer. D’ici là j’espère pouvoir retourner rouler à la Cipale avec le PCO et peut-être aurons-nous la chance d’avoir des compétitions sur piste en extérieur.

 

Photo : Loïc Manceau.

Lire la suite

Interview de… Michel Vanvynckt (CSM Puteaux)

Vainqueur cette année du Grand Prix Cycliste du Mée-sur-Seine chez les départementaux FFC en cyclo-cross, Michel Vanvynckt (CSM Puteaux) fait partie des coureurs atypiques du peloton francilien. L’essonnien de 42 ans s’est prêté au jeu de l’interview rétro de Radio Peloton.

 

Radio Peloton : Quelle est votre course préférée chez les professionnels ?

Michel Vanvynckt : Le Tour des Flandres.L’usure est progressive, les monts courts mais ultra intenses, les meilleurs s’expliquent à la fin sans coéquipier.

Radio Peloton : Que reste votre meilleur souvenir vélocipédique toutes disciplines confondues à la TV ?

Michel Vanvynckt : Finale de l’Omnium hommes des Jeux Olympiques de Rio en 2016, lutte au couteau jusqu’au dernier sprint de la dernière épreuve.

Radio Peloton : De quelle marque était le cadre de votre premier vélo ?

Michel Vanvynckt : Pas le souvenir, un BMX probablement. Mon premier vélo de route était un Gitane.

Radio Peloton : Quel coureur de votre génération vous a le plus impressionné ?

Michel Vanvynckt : Loïc Lamouller, en minimes et cadets, après en Juniors j’ai arrêté ! Il avait environ 30 victoires dans chaque catégorie, quasiment toutes en échappées solitaires car loin d’être le meilleur sprinter.

Radio Peloton : Quels équipements cyclistes vous faisaient rêver dans votre jeunesse ?

Michel Vanvynckt : Maillot Super U, cadre Colnago de Mapei, chaussures Time. Les lignes du maillot Super U étaient pures. Fignon le rendait magnifique ! Le Colnago sublimissimo, quelle finition ! Les Time blanches et deux bandes rouges, une beauté pure.

 

Radio Peloton : Quel était votre coureur professionnel préféré quand vous avez commencé le vélo ?

Michel Vanynckt : Greg Fignon! Je ne compte pas les secondes pour départager! (sourires).

Radio Peloton : Et chez les professionnels actuels ?

Michel Vanvynckt : Mathieu Van Der Poel.

Radio Peloton : Eric Vanderaerden ou Moreno Argentin ?

Michel Vanvynckt : Vanderaerden au sprint!

Radio Peloton : Banesto ou Gewiss ?

Michel Vanvynckt : Banesto.

Radio Peloton : Bernard Thevenet ou Laurent Jalabert ?

Michel Vanvynckt : JAJA! Je n’ai pas connu Thevenet en tant que coureur je dois dire.

 

Photo : Loïc Manceau.

Lire la suite

Un nouveau projet pour Dubois

Alicia Dubois intégrera un team cyclo-cross  lors de la prochaine saison dans les sous-bois ! La pensionnaire du CSM Puteaux sera pensionnaire en parallèle le Team CX 34, une nouvelle structure montée par l’ancien professionnel d’Auber 93, Morgan Chedhomme. « C’est le seul Team en France qui prône la parité homme/femme et c’est une très bonne chose ! L’équipe est composée de trois garçons et trois filles , je suis la benjamine de l’équipe . Le directeur sportif Mathieu Gaye et le manager Morgan Chedhomme sont des passionnés , ça va être une belle aventure » s’enthousiaste la protégée du président Raymond Plaza accompagnée dans cette aventure par une autre francilienne en la personne de Gwennig Le Dantec (ESC Meaux). « Mes objectifs principaux seront d’être dans le top 15 en coupe de France et de garder le titre de championne d’Île-de-France espoirs de la discipline » fixe Dubois. En attendant les cyclo-cross, l’ancienne sociétaire de l’UC Longjumeau prend son mal en patience durant cette période de confinement à la suite de la pandémie mondiale de covid-19. « La semaine j’ai des cours en ligne , donc je suis pas mal occupée, je fais aussi du renforcement musculaire , du home traîner , mais également de la course à pied avec l’application Zwift donc pour l’instant ça va » tempère l’essonnienne consciente que sa saison sur route sera grandement hypothéquée cette année. « Ça m’étonnerait que les courses reprennent avant la fin juin. C’est difficile de se projeter car on ne sait pas trop comment la situation va évoluer. Si j’arrive à courir minimum quatre fois sur la route avant la fin de saison ça sera déjà bien » évoque la championne régionale espoirs de cyclo-cross en titre, comme un poisson dans l’eau dans la formation du CSM Puteaux. « Je m’y sens bien car il y a une bonne ambiance entre les filles . En février nous avons été en Espagne faire un stage qui s’est bien passé. Cette année il y a quatre nouvelles recrues dans la DN , on a une bonne équipe dommage que la saison route soit raccourcie . Ce n’est que partie remise ».

 

Photo : Loïc Manceau.

 

Lire la suite

Divers brèves

Cyclo-cross :

Noé Castille (CC Igny-Palaiseau 91) a pris la 39e place du championnat du Monde juniors de cyclo-cross à Dubendörf (Suisse).

Cyclisme sur route :

Philippe Pezzoli (AS Corbeil-Essonnes) descend de la catégorie D3 à la catégorie D4.

Charlotte Reignier rejoint l’effectif des départementaux dames du COCF Courcouronnes pour la saison 2020.

Jean-Charles Rémy (EC Montgeron-Vigneux) monte de la catégorie D2 à la catégorie D1.

Lire la suite

Divers brèves

Cyclisme sur route :

Emmanuel Houdoire portera les couleurs du VC Etampes chez les départementaux en 2020.

Thibaut Demonmerot (Les Rayons de l’Avenir) rejoint l’équipe juniors de l’EC Montgeron-Vigneux pour 2020.

Cyclo-cross :

L’AS Corbeil-Essonnes a remporté le prix d’équipe en école de vélo du côté d’Igny, fin janvier.

Agnès Sprutta (US Ris-Orangis) est devenue championne Nationale FSGT des super-vétéranes à Nogent-sur-Seine (Aube), fin janvier.

Lire la suite

Richard passe le temps

Comme beaucoup de coureurs, Florian Richard est confiné chez lui en ce moment ! Après avoir marqué une coupure en milieu de saison de cyclo-cross à la suite d’une mononucléose, le sociétaire de l’US Métro-Transports se retrouve de nouveau stoppé à la suite de la pandémie mondiale de covid-19. Le coureur formé au VC Elancourt-Saint-Quentin-en-Yvelines avait d’ailleurs assez bien débuté la saison sur route avec une septième place en 2e catégorie à Satory (Yvelines) avant de terminer dix-neuvième du classement final des Boucles de Seine-et-Marne juniors. « En cette période, je ne fais que du home-trainer sur les conseils de mon entraîneur Alexis Durand. Je suis sur l’application Zwift ce qui rend la séance ludique et moins monotone. J’y retrouve d’ailleurs des coéquipiers » souligne le champion de France sur route cadets 2018, conscient que cette situation risque de durer encore un petit moment. « Personne ne sait vraiment quand on pourra reprendre les compétitions si reprises il y a. C’est la même chose pour les entraînements. C’est avant tout la santé de chacun qui doit primer ». Actuellement junior 2,le fils de Frédéric Richard, également spécialiste de cyclo-cross à l’US Métro-Transports, ne veut pas pour autant faire de concessions nutritives drastiques en cette période. « Je fais gaffe à ne pas manger n’importe, mais j’essaye de varier mes repas. Je m’autorise quelques plaisirs comme samedi soir avec mes parents et ma sœur devant une pizza, c’est des moments toujours sympathiques en famille » confie le récent neuvième du champion du Monde de cyclo-cross à Dübendorf (Suisse).

 

Photo : Loïc Manceau.

 

 

Lire la suite

Divers brèves

Cyclo-cross :

Joshua Dubau (Team Peltrax-CSD) s’est imposé le 17 novembre sur l’épreuve élite de Savigneux (Loire).

Louis Jumeaux (Team Peltrax-CSD) s’est imposé sur le cyclo-cross élite de Sens (Yonne), le 24 novembre dernier.

Bryan Alaphilippe (Team Peltrax-CSD) a pris la troisième place du cyclo-cross de Blois (Loir-et-Cher), le 17 novembre dernier chez les élites.

Frédéric Bourguignon et Cédric Collen (Team Cycliste en Danseuse) ont pris la deuxième place en 81-100 ans cumulés lors de l’américaine d’Everly (Ufolep), le 17 novembre dernier.

Cyclisme sur route :

Romain Bona (VC Fontainebleau-Avon) descend de la 2e à la 3e catégorie.

Lire la suite

Divers brèves

Stéphane Legrand (Team Peltrax-CSD ) a terminé septième du classement scratch de l’épreuve masters de La Mezière (Ille-et-Vilaine), le 12 octobre dernier.

Karine Temporelli (La Pédale Fertoise) s’est imposée chez les féminines en VTT du côté de Villers-Cotterêts (Aisne), le 15 septembre dernier.

Michel Eloi (VC Brou) a remporté l’individuelle 3e catégorie (Ufolep) sur le Vélodrome de la Cipale (Paris), le 28 septembre dernier.

Yves Le Quernec (VC Brou) a pris la troisième place de l’omnium 2e catégorie (Ufolep) sur le vélodrome de la Cipale (Paris), le 21 septembre dernier.

Lire la suite