L’Île-de-France sans partage

Le championnat de France sur piste 2017 disputé du 12 au 19 août sur le vélodrome de Costebelle à Hyères (Var) restera comme un excellent cru pour le comité d’Île-de-France ! Avec trente-et-une médailles, onze d’or, dix d’argent et dix de bronze, la sélection francilienne termine en tête au classement des médailles pour la troisième année consécutive.
« Il est important de souligner l’excellent comportement de l’ensemble des sélectionnés et l’ambiance qui régnait au sein de ces championnats principalement au niveau de l’équipe francilienne » se félicite Patrice Roy président du Comité d’Île-de-France.
Le grand chelem revient à Mathilde Gros! La pensionnaire de l’US Créteil obtient les titres nationaux sur la vitesse individuelle, le 500 mètres et le keirin à la fois chez les élites et les juniors. Cette dernière remporte également la vitesse par équipe chez les dames en compagnie de Marie Divine Kouamé (Team 94 Cycling). Chez les hommes, Sébastien Vigier (US Créteil) s’est affirmé comme le nouveau patron du sprint français !
L’ancien coureur du CC Igny-Palaiseau 91 et de l’EC Montgeron-Vigneux a remporté le titre sur la vitesse individuelle et le keirin avant de prendre la deuxième place sur le kilomètre. Un bel été pour le coureur de 20 ans, déjà champion d’Europe espoirs de la vitesse individuelle au mois de juillet à Anadia (Portugal). Melvin Landerneau s’est également distingué avec la médaille d’argent sur la vitesse individuelle avant de prendre le bronze sur le keirin.
Il a ainsi montré la voie à ses partenaires du Team 94 Cycling, Donavan Grondin et Florian Hoareau , titrés sur l’américaine chez les juniors devant l’autre paire francilienne, Christopher Lamaille (Team 94 Cycling) et Valentin Sellier (Parisis AC 95). Le quatuor est également médaillé de bronze sur la poursuite par équipe dans cette catégorie.
« Sur le plan sportif je reste très satisfait de ces deux belles médailles ! Mais au delà de ces médailles c’est le doublé sur la course à l’américaine qui restera gravé dans ma mémoire » commente Sellier qui participait à son troisième championnat de France sur piste avec toujours le même plaisir de rejoindre la sélection francilienne et son encadrement.
Le Val d’Oisien a également pu prendre comme exemple son aîné, Benjamin Thomas (EC Armée-de-Terre), nouveau champion de France de l’omnium après une deuxième place sur la course aux points.Au niveau des épreuves d’endurance, les dames ne sont pas en reste avec la troisième place du quatuor Océane Tessier (CM Aubervilliers 93), Marine Cloarec (ESC Meaux), Laura Da Cruz et Ophélie Fénart (CSM Villeneuve-la-Garenne) sur la poursuite par équipe.
Encore cadette, Kristina Nenadovic (CS Villetaneuse) se souviendra longtemps de son premier championnat de France sur piste avec une médaille de bronze sur l’américaine avec Marina Brousse (US Créteil), chez les minimes, cadettes sur l’américaine. « Ce championnat de France a changé beaucoup de choses en moi, j’ai appris sur beaucoup d’aspects et surtout pris un peu plus confiance en moi » souligne Kristina Nenadovic tout en reconnaissant que cette semaine a généré beaucoup d’émotions entre les coureurs et le staff de la sélection francilienne.
« C’était une très belle ambiance que j’ai adoré » poursuit la séquano-dyonisienne. Cette année 2017 restera l’une des meilleures sur piste pour le comité d’Île-de-France après les nombreux titres et médailles obtenus lors du championnat de France masters au Neubourg (Eure), en juin dernier.

Le récapitulatif des médailles est à retrouver sur la page d’accueil du site du comité régional. http://www.cif-ffc.org/

Photo : Fédération Française de Cyclisme.

Lire la suite

L’EC Vélizy 78 , premier club de France chez les masters piste

L’EC Vélizy 78 avait véritablement fait une razzia au championnat de France masters sur piste au Neubourg (Eure), en juin dernier avec pas moins de 8 titres de champion de France individuels,2 titres par équipes et 17 podiums ce qui en fait le premier club au niveau national suite à ce championnat.

Les « France masters piste » organisés au vélodrome du Neubourg dans l’Eure, constituaient le 1er objectif majeur de la saison 2017 pour les coureurs de l’EC Vélizy 78.
Yan Dujarrier et Guy Mansio sont les hommes forts de ces championnats. Ils s’emparent de 3 médailles d’or chacun dans leurs catégories respectives (vitesse individuelle, contre la montre et Vitesse par équipe).

Les autres titres de Champions de France sont remportés par :
 Jean François Garnier (Poursuite et Scratch).
 Pascale Chargros, Bruno Caporossi (Vitesse).
 Sébastien Théry et Geoffroy Soulaine (vitesse par équipe).

Pour Jean-Michel Richefort, Président délégué de l’ECV 78. « Ces bons résultats sont le fruit de l’assiduité de nos coureurs au vélodrome national de Saint-Quentin où ils s’entrainent régulièrement depuis 2 ans maintenant. Mais c’est aussi grâce à la bonne ambiance qui règne dans le « team masters piste ».

 Le prochain objectif de l’EC Vélizy 78 se situe du 12 au 17  septembre pour les championnats d’Europe à Roubaix (Nord), Enfin les meilleurs coureurs de l’équipe iront début octobre aux championnats du monde à Los Angeles (Etats-UNis) avec de réelles ambitions.

Voici le bilan de l’EC Vélizy 78 à l’occasion du championnat de France au Neubourg (Eure) : 

Poursuite individuelle :
OR : Jean-François Garnier (champion de France)
Scratch :
OR : Jean-François Garnier (champion de France)
ARGENT : Jean-Michel Richefort

Vitesse individuelle :
OR : Yann Dujarrier, (champions de France)
OR : Bruno caporossi, (champions de France)
OR : Pascal Chargros, (champions de France)
OR: Guy Mansio (champions de France)
ARGENT : Sébastien Théry
BRONZE : Éric Gaumet

Contre la montre (750m et 500m) :
OR : Yann Dujarrier, (champions de France)
OR : Guy Mansio (champions de France)
ARGENT : Pascal Chargros,
ARGENT : Geoffroy Soulaine
BRONZE : Sébastien Théry

Course aux points:
ARGENT : Michel Barreau

Vitesse par équipe :
OR (-50) : Yann Dujarrier, Geoffroy Soulaine, Sébastien Théry, (champion de France)
OR (+50) : Guy Mansio, Pascal Chargros (champion de France).

Poursuite par équipe :
ARGENT : Michel Barreau (Equipe Ile de France 2)

Lire la suite

Interview de …Sylvie Levillain

Ancienne cycliste,Sylvie Levillain, se confie sur son passage de la petite-reine à la course à pied.

« Préparer le marathon de New-York »

 

Radio Peloton : Vous êtes passée du cyclisme sur route a la course à pied récemment, pouvez vous expliquer ce choix ?

Sylvie Levillain : J’ai pratiqué le cyclisme de haut niveau pendant 10 ans. J’ai eu une lassitude…! J’était 10 ans d’un niveau national en faisant quelques courses internationales en sélection… Ensuite des régionales et des départementales et l’ufolep pour finir pour garder le plaisir de rouler avec des objectifs….!
Le cyclisme prend beaucoup de temps et beaucoup de sacrifices !
Pour raisons professionnelles je ne peux plus le pratiquer… Je fais des journées de 12 h 00 par jour et par lassitude j’avais envie de voir d’autres choses…
Aujourd’hui j’ai choisi la course à pied en compétition où je m’épanouis. Cela me permet de garder la forme et le physique ! J’ai toujours la compétition dans la peau… je cours pour des objectifs bien précis que je prépare avec mon entraîneur !
Je suis actuellement dans un club militaire ( CNSD) : Centre Nationale des sports de La Défense.

Radio Peloton : Pourquoi avez vous choisi le cyclisme ?

Sylvie Levillain : J’ai choisi le cyclisme grâce à mon frère qui en faisait. J’ai été très motivée pour faire comme lui…
J’avais 8 ans.

 Radio Peloton : Et donc aucune influence des sportifs de l’époque ?
Sylvie Levillain : Oh si,Jalabert,Virenque,Cippollini, Pantani et j’en oublie !

Radio Peloton : Donc vous souhaitiez devenir « grimpeuse » ?
Sylvie Levillain : Oui j’étais « grimpeuse »… C’était mon point fort qui me permettait de remporter de nombreuses courses !

Radio Peloton : Quels désirs vous ont poussé à choisir la course à pied ?
Sylvie Levillain : J’ai choisi la course à pied pour m’entretenir, garder le physique et faire de la compétition avec objectifs..!!!

Radio Peloton : Trouvez-vous que la course à pied se rapproche du cyclisme ?
Sylvie Levillain  : Non pas du tout …!!! Tout d’abord il n’y a pas de suceurs de roue… Ensuite c’est chacun pour soi. Et si on n’est pas bien la sanction est immédiate !
La course à pied est plus physique que le cyclisme…

Radio Peloton : Quels sont vos projets pour l’avenir ?
Sylvie Levillain : Tout d’abord préparer le marathon de New-York ! Pour cela, il faut que je baisse les chronos au maximum avec l’aide de mon coach, qui sont pour le moment de 43’12 ». L’objectif est 38/39 mins aux 10 kms ! Et enfin, gagner de belles épreuves !

Radio Peloton :Et ces progrès s’effectuent-ils par des travaux spécifiques ?
Sylvie Levillain : Oui c’est beaucoup de charge de travail à effectuer. Il faut aussi être à l’écoute de son corps, bien se connaître pour bien récupérer et ne pas se blesser ! Ce travail consiste en du spécifique à  » GOGO  » pour progresser au maximum !
Le travail effectué fini toujours par payer.Je garde néanmoins de très nombreux souvenirs du cyclisme avec notamment en 1995-1996, je deviens 2 fois vice championne de Normandie, leader du trophée de la manche ( Normandie), de nombreuses victoires et places dans les 5 premières en Normandie, en île de France en Bretagne et dans les Pays de la Loire… L’année suivante je deviens championne de Normandie, je remporte le Tour d’Ambert. Je fais aussi 5ème au Tour de la Haute Vienne, au Tour de la Drôme, sans oublier le meilleur grimpeur au Challenge de l’Avenir… De plus, j’ai gagné de nombreuses victoires dans les cyclosportives … Enfin dans les féminines la flèche Normande, la Jacques Gouin, 2 fois la Vélo Stars, la Look, la Chiappucci et enfin deux fois la Forestière… Que de bons souvenirs !Sans oublier le tour de la Guadeloupe un moment inoubliable!

Photo : Murielle Chudyba.

Propos recueillis par Etienne Servillat.

Lire la suite

Premières manches de la Coupe d’Europe 2017 de polo-vélo

Le PAC 95 entrera-t-il une 3ème fois de suite dans le top 5 de la Coupe d’Europe de polo-vélo en 2017 ?

Seul club de l’Ile-de-France à aligner une équipe complète sur les 3 manches annuelles de la Coupe d’Europe depuis 2015, les Valdoisiens étaient bien partis pour ça : lors de la 1ère manche organisée les 27 et 28 mai à Wendelstein (Allemagne), ils s’étaient classé 5èmes en ayant manqué la 4ème place au goal-average face à l’équipe 2 des Pédales Varengevillaises, contre qui ils avaient fait un match nul (0-0).

Mais lors de la 2ème manche organisée les 1er et 2 juillet dernier à Vigo (Royaume Uni), les hommes du président Pascal Noël ont échoué (3-0) face à l’équipe 2 des Britanniques de l’Oakenden BP (4ème du Tournoi de Vigo) alors que le PAC 95 avait dominé ces « diables d’Anglais » lors de la première manche allemande (5-2 pour le PAC 95).

Du coup, en terminant 6ème du Tournoi de Vigo, il faudra des Pacmen très fort lors de la 3ème et dernière manche les 23 et 24 septembre prochain pour décrocher à nouveau ce top 5. Cette manche étant justement organisée par le PAC 95 au Plessis-Bouchard, gageons que jouer à domicile sera un avantage décisif.

Pour la 1ère place de cette Coupe d’Europe 2017, rien n’est fait puisque les clubs normands des Pédales Varengevillaises et du V.C. Frileuse-Sanvic ont remporté respectivement la 1ère et la 2ème manche tout en se classant 2ème de la manche que ces clubs n’ont pas remportés. Ils sont donc à égalité de points parfaite (38 points) avant que la manche du Plessis-Bouchard ne détermine qui remportera définitivement cette 10ème édition de la Coupe d’Europe de polo-vélo.

L’équipe 1 des Britanniques de l’Oakenden BP ayant terminé 3ème des 2 premières manches occupe logiquement la 3ème place du classement provisoire avec 32 points loin devant les Pédales Varengevillaises 2 (26 points), la 2ème équipe « Amazons » des Anglais de l’Oakenden BP (24 points), le PAC 95 (22 points), les Allemands « Polonoten » du RC Wendelstein (18 points) et, à égalité avec 8 points chacun, la 2ème équipe du RC Wendestein et l’équipe anglaise 100 % féminines des « Belles » de l’Oakenden BP.

Rendez-vous les 23 et 24 septembre prochain au Plessis-Bouchard (Val d’Oise) pour connaître le dénouement de cette compétition.

Lire la suite

Championnat d’Île-de-France de cyclisme artistique à Puteaux (Hauts-de-Seine)

Le week-end des 24 et 25 juin a décidément été bien chargé en matière d’organisations : outre les championnats de France sur route et de polo-vélo et une manche de la Coupe de France de VTT, s’est déroulé également le 2ème Trophée de Puteaux de cyclisme en salle.
Cette année, uniquement le cyclisme artistique était au programme de ce Trophée cher à Valentine Rieb, présidente de la commission de cyclisme en salle du CIF de la FFC.
La journée du 24 juin a été l’occasion de disputer une compétition internationale de cyclisme artistique servant de support au 3ème championnat d’Ile-de-France de la discipline. Si les athlètes Belges présents ont souvent trusté les 1ères places, les Franciliens présents ont tiré leur épingle du jeu, à l’image de Zoé Dinelli, vainqueur en benjamines devant sa camarade du CSM Puteaux Maïlys Oka et la belge Kira Lootens, ou de Valentine Rieb, 2ème derrière le champion de Belgique à moins de 3 points de Lorenzo Vandorpe.
Côté championnat d’Ile-de-France de cyclisme artistique, on a pu constaté des progrès dans tous les compartiments de cette discipline, à la fois quantitativement (quasi-doublement du nombre de Franciliens avec 9 participants et 3 clubs d’Ile-de-France contre 5 participants et 2 clubs en 2016) et qualitativement (progression d’environ 20 % des notes réalisées par Zoé Dinelli et Michel Vanvynckt par rapport à 2016).
Les maillots à fleur de lys ont été remportés en poussin par Yohan Dibandi (CSM Puteaux), en minime par Zoé Dinelli (devant Maïlys Oka et Manon Faneco, toutes trois du CSM Puteaux), en junior par Thomas Delacour (Pédale Combs-la-Villaise), en élite dame par Valentine Rieb (CSM Puteaux) et en élite homme par Michel Vanvynckt (Paris CO, devant Frédéric Elasbahani, CSM Puteaux, et Alain Derly, Paris CO).
La journée du dimanche 25 juin a ensuite été consacrée à un stage mixant tous les participants de la veille avec l’aide des éducateurs présents. Divers ateliers ont été mis en place afin de faire progresser tous les sportifs selon leur niveau grâce aux conseils des entraîneurs et des sportifs présents les plus aguerris, aussi bien du point de vue de l’échauffement que de certaines figures en passant par des jeux pour créer des liens entre les concurrents.
Prochain rendez-vous : les championnats de France « minimes » et « élites » les 7 et 8 octobre à Saint-Étienne.

Lire la suite

Phase finale du championnat de France de polo-vélo 2017 disputée les 24 et 25 juin à La Trimouille (Vienne)

Alors qu’une bonne partie des cyclistes français étaient tournés vers St-Omer et les championnat de France sur route « élites », « espoirs » et « dames », le PAC 95 défendait sa médaille de bronze acquise en 2016 dans un village qui aura accueillit durant de nombreuses années un critérium sur route assez renommée pour qu’Eddy Merckx y ait inscrit son nom au palmarès.

 

Si le PAC 95 n’a rien pu faire en demi-finale contre les Havrais futurs vices-champions de France du V.C. Frileuse-Sanvic (défaite 10 à 3), tous les espoirs étaient permis pour l’obtention de la médaille de bronze contre les Girondins de l’A.S.C. Pessac-Alouette que les Franciliens avaient battu d’un but en 2016 et qu’ils avaient également battu 8-4 cette saison sur le terrain des Aquitains. A l’issu d’un match très engagé, c’est le résultat inverse qui s’est produit durant cette petite finale : le PAC 95 a dû malheureusement s’incliner d’un but (6-7) face à des Pessacais qui, cette fois-ci, ne se sont pas laissés surprendre par les assauts des joueurs du Parisis Athletic Club 95.

 

Le club phare du polo-vélo francilien n’aura toutefois pas à rougir de sa prestation. D’autant que quelques images de son match sont passées sur France 3 dans Tout Le Sport le mardi 27 juin !

A noter, d’ailleurs, la traduction des progrès effectués par le PAC 95 en 2017 en polo-vélo : l’un de ses joueurs, Olivier Truc, a intégré l’équipe de France de polo-vélo pour un match amical contre la Grande-Bretagne le jour de l’arrivée du championnat de France du chrono sur route le jeudi 22 juin ! Là encore, des images de ce match ont été diffusées sur France 3 dans le 19/20. La France a d’ailleurs battu nos amis Grands-Bretons sur le score de 7 à 3.

 

Après le reportage sur la Coupe d’Ile-de-France 2016 diffusé en janvier 2017 dans « Téléfoot – L’After », le polo-vélo francilien devient donc de plus en plus valorisé en terme d’image. Et c’est tant mieux pour les sponsors de nos clubs.

Merci à Alain Derly pour le communiqué.

Lire la suite

VitaleCode révolutionne vos données de santé

 

VitaleCode facilite vos données de santé au quotidien afin de les avoir à portée de main ! Fondé par Riyad Bouak, ancien coureur cycliste notamment du SCA 2000 Evry, la société essonnienne a pour objectif de centraliser et simplifier différentes données de santé pour répondre éventuellement à une situation d’urgence. Pour cela un bracelet ou un pendentif sont proposés par l’entreprise avec au dos un QR Code à scanner à l’aide d’un smartphone ou en appelant un numéro vert et gratuit, relié à un centre d’appel spécialisé. VitaleCode s’adresse aussi bien aux pratiquants de deux roues qu’à monsieur et madame tout le monde au quotidien. Actuellement, près de 500 comptes ont été crées depuis le lancement commercial de la marque le 1er mai. Des opérations aussi bien tournées vers des forums professionnels qu’envers des associations culturelles ou sportives seront développées par VitaleCode dans les prochaines semaines. L’entreprise Evryéenne sera d’ailleurs présente au prochain Critérium Professionnel de Longjumeau (Essonne), le 31 juillet prochain. Riyad Bouak se veut également rassurant quant à la protection des données saisies par l’utilisateur puisque ces dernières sont anonymes, cryptées et stockées sur un hebergeur agrée par le Ministère de la Santé. La Gestion de la base de données est assurée par un avocat certifié par le CNIL. Précision importante,aucun abonnement est obligatoire.

Lire la suite

Interview… de Marine Cloarec (ESC Meaux)

Marine Cloarec, pensionnaire du ESC Meaux, se confie sur son arrivée dans le cyclisme, sa carrière et d’autres sujets autour de la petite-reine.

« Un choix personnel »

Radio Peloton : Vous cumulez cyclisme sur route et cyclisme sur piste, pourquoi ce choix ?
Marine Cloarec : J’ai fait ce choix parce que mon père et ma sœur en faisaient avant moi, j’aimais beaucoup regarder les compétitions sur piste étant plus petite à la Cipale ou bien à l’INSEP. La piste m’apporte beaucoup pour la route et vice versa et je ne me verrais pas arrêter l’un ou l’autre.Bien évidement je ne fais pas ces deux disciplines parce que mon père et ma sœur les faisaient c’est un choix personnel.

Radio Peloton : Ce choix s’est dessiné en voyant les champions à la TV ?
Marine Cloarec: Ah non du tout puisque j’ai commencé le vélo il y a maintenant 3 ans, j’entame ma 3eme année de vélo donc avant je ne m’intéressais pas au cyclisme à la TV pour être honnête.

Radio Peloton : Vous gagnez à Dugny, est-ce une victoire importante pour vous ?
Marine Cloarec: Je ne dirais pas que c’était une course importante mais il est vrai que ça fait du bien au moral de gagner en début saison ça mais en confiance pour la suite. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre et de l’expérience à acquérir.

Radio Peloton : Vous avez participé aux championnats de France élite femmes sur route cette année avant d’abandonner, était ce une bonne expérience ?
Marine Cloarec : Oui les championnats de France élite ont été pour moi une superbe expérience même si je n’ai pas eu le résultat que j’aurais voulu avoir, nous avons eu une bonne équipe et un super staff où il a y eu une très bonne ambiance.

 

Radio Peloton : Et quelles ont été vos impressions de côtoyer des professionnelles dans une course comme celle ci ?
Marine Cloarec : Pour ma part c’est vrai que j’étais impressionné de voir des équipes comme FDJ -Nouvelle Aquitaine-Futuroscope ou bien des filles comme Audrey Cordon et Elise Delzenne qui font de grosses courses que nous pouvons voir à la TV. C’est là que nous voyons la différence de niveau entre elles et moi. Il y a une très grande marge !

 

Radio Peloton  : Pensez -vous arriver à leur niveau un jour ?
Marine Cloarec :Arriver à leur niveau non parce que je ne veux pas faire du vélo mon travail mais une passion, après j’espère par la suite avoir de bons résultats l’année prochaine, en commençant par faire plus de Coupes de France sur route mais également sur piste comme j’ai pu le faire au Mans il y quelques mois.

Photo : Loïc Manceau.

 

Propos recueillis par Etienne Servillat.

 

Lire la suite

Divers brèves

Cyclisme sur piste :

Michel Eloi (VC Brou) s’est imposé sur l’individuelle 3e catégorie (Ufolep) de la Cipale le 17 juin.

VTT :

Alexia et Christophe Delepine (CC Rubelles) ont pris la troisième place du championnat National (FSGT) de tandems à Guilers (Finistère), le 9 juillet.

Cyclisme sur route :

Francisco Hernandez (EC Montgeron-Vigneux) a pris la troisième place de la course D1 de Chevry-en-Sereine (Seine-et-Marne), le 23 juillet dernier.

Tristan Houdouin (VC Etampes) a pris la 95e place du championnat de France cadets à Saint-Amand-Montrond (Cher), le 29 juillet.

Lire la suite

Durivaux de retour ?

Franck Durivaux s’était confié à Radio Peloton à l’occasion de la présentation du VCA du Bourget à Drancy (93), en début d’année.

 

Franck Durivaux est rattrapé par le virus du vélo ! L’ancien coureur de l’US Melunaise a repris une licence au VCA du Bourget (Seine-Saint-Denis), club où il est également licencié en tant que dirigeant. « Le plus dur est de se remettre en selle » confie l’ancien entraîneur de l’équipe de France sur piste qui n’a plus couru sur route depuis 2010 et sur piste depuis 2014. Licencié en 3e catégorie, Franck Durivaux devra jongler entre son nouvel emploi de formateur au CREPS de Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine) tout en accompagnant dans la mesure du possible, les coureurs de l’équipe DN3 du club sur les manches de coupe de France. Un nouveau challenge pour le coureur de 35 ans, pas rassasié de victoires et prêt à aider les jeunes du club dans leur progression.

Lire la suite