Divers résultats

Christian Schaaf (JS Ferté-Gaucher) s’est imposé en 2e catégorie (Ufolep) à Pézarches (Seine-et-Marne), le 3 juillet. Louis Jumeaux (Team Peltrax-CSD) s’est classé 6e de la course de Fourqueux (Yvelines), le 10 juillet chez les cadets. Cyclisme sur piste : Jean-Philippe Méret (VC Fontainebleau-Avon) a pris la troisième place de l’omnium 1ère catégorie de la Cipale (Paris), le 2 juillet.

Lire la suite

Vanvynckt rentre dans l’histoire

Michel Vanvynckt écrit une nouvelle page du cyclisme essonnien ! Après avoir été le premier coureur du département à pratiquer, le polo-vélo puis à devenir arbitre de la discipline, le sociétaire de l’EC Montgeron-Vigneux est devenu le premier coureur à devenir champion d’Ile-de-France de cyclisme artistique fin mai à Puteaux (Hauts-de-Seine). « Que ce soit dans les domaines de la force physique ou de l’agilité, les activités cyclistes me plaisent, et sont complémentaires pour toujours apprendre et progresser » confesse le Montgeronnais de 38 ans qui espère créer une dynamique dans le département et inspirer d’autres coureurs à pratiquer ces disciplines ludiques et spectaculaires. Coureur honorable sur piste et en cyclo-cross, le protégé du président Jean-Claude Berneron participera au prochain championnat de France de cyclisme artistique, les 22 et 23 octobre de nouveau du côté de Puteaux.

Lire la suite

Interview de… Gérard Briand

Gérard Briand est devenu au fil des années un personnage du cyclisme francilien (et vendéen !). Photographe que l'on aime retrouver aux quatre coins de la région parisienne, cet ancien coureur cycliste assouvit sa passion de la petite reine derrière l'objectif. Vous pouvez d'ailleurs retrouver ses photos sur son site web, http://www.velophotos75.fr/ . Radiopeloton : Comment êtes-vous tombé dans le milieu de la photographie et du cyclisme ? Gérard Briand :J'ai pratiqué le cyclisme en compétition et après quelques années en dehors du "milieu" je suis tombé un peu par hasard sur le site vélo web (ancienne version) et là j'ai vu que l'on pouvait y poster des photos réalisées sur les courses en Île -de-France.Comme j'avais toujours la passion du cyclisme je me suis dit pourquoi ne pas en faire autant, cela me donnera l'occasion de revenir sur les courses. Et voilà depuis je suis sur le bord des routes et des circuits de cyclo-cross à prendre des photos !Tout en faisant plaisir à pas mal de coureurs qui m'en font part ! Radiopeloton :Lors d'une course cycliste, quels sont vos préoccupations en tant que photographe ? Gérard Briand :C'est d'essayer de prendre en photo l'ensemble des participants à une course , et de ne pas "louper" la photo de l'arrivée en espérant que la vainqueur lèvera les bras ! Radiopeloton :N'y a t il pas un dilemme au moment de devoir choisir l'endroit où prendre la photo ? Gérard Briand :Si c'est de la photo de l'arrivée dont il s'agit il faut effectivement choisir le meilleur emplacement possible pour ne pas avoir des spectateurs devant qui ont souvent tendances à empiéter sur la chaussée et faire aussi en fonction du soleil si il est présent ! Radiopeloton :Vous avez parlé des cyclistes, recevez vous beaucoup de sollicitations de coureurs pour couvrir des courses ? Gérard Briand :Non rarement ! Cela arrive quand il y a plusieurs courses dans la même journée au même endroit, certains me demandent si j'ai pris des photos de telle catégorie voyant que j'étais présent avec les photos que j'ai prises sur l'une des courses, ce sont souvent des minimes ou cadets. Radiopeloton :Donc vous couvrez plus de courses de minimes cadets que de courses d'adultes voire juniors espoirs ? Gérard Briand :Non c'est l'inverse . Radiopeloton :Cela change t-il quelque chose par rapport à la vitesse des coureurs ? Gérard Briand :Obligatoirement plus rapide chez les "grands" mais il n'y a pas de différence au niveau des photos, mon appareil (et moi) nous gérons la chose ! Radiopeloton :Quels sont vos projets à venir, pensez vous continuer votre activité ou souhaitez vous évoluer pour couvrir des courses pro ? Gérard Briand :Je souhaite continuer à couvrir les courses amateurs en Île de France et en Vendée, pour les courses pro il faut être un pro de la photo (accréditations pour pouvoir accéder à la ligne d'arrivée entre autres) et je ne le souhaite pas ! Radiopeloton :Dernière question, pour les futurs photographes, quel appareil utilisez vous ? Gérard Briand :Un Nikon 7100 !

Propos recueillis par Etienne Servillat.

Photo : Michel Goupil.

Lire la suite

Clair espérait mieux

Sandie Clair espérait mieux de sa saison sur piste 2016 ! La sociétaire de l’US Créteil est passée au travers de son année sur les vélodromes. « Quand on fait le bilan, il n’est pas très positif, j’ai souvent eu des déceptions. Ma seule satisfaction a été ma vitesse par équipe aux championnats du Monde de Londres, où je reviens à un dixième de mon record au tour. Ce jour-là, nous obtenons notre billet pour les JO de Rio » relate la sprinteuse de 28 ans qui ne gardera pas un bon souvenir de ses prestations sur les épreuves de vitesse aux Jeux Olympiques de Rio, au mois d’août dernier. « Forcément on a envie d’être au top aux Jeux et mes résultats n’ont pas été ceux espérés, maintenant j’ai eu une saison très compliquée et mauvaise donc c’est difficile de dire qu’il n’y a que les Jeux comme gros point noir » estime Clair, sixième de la vitesse par équipes avec Virginie Cueff puis éliminée au premier tour du keirin et des qualifications de la vitesse individuelle au Brésil. L’ancienne championne du Monde du 500 mètres juniors 2006, retiendra de ses J.O « L’esprit d’équipe et le soutien d’une seule et même équipe de France malgré le fait qu’on ne pratique pas tous le même sport ». Depuis l’an dernier Sandie Clair bénéficie d’un contrat d’insertion professionnel avec l’entreprise Vestiti, qui tient les magasins, Au Fil des Marques. « C’est un contrat passé entre le ministère, la Fédération et moi-même. Il me permet également de préparer mon après carrière en prenant de l’expérience le domaine professionnel. Je les remercie énormément car sans eux, je n’aurai certainement pas pu vivre cette expérience Olympique » souligne la Cristolienne qui voit son avenir assuré. Actuellement au repos, Sandie Clair ne sait pas quand elle reprendra les compétitions sur piste. « J’ai besoin de temps pour digérer ma déception et pour repartir avec motivation et énergie » confesse la jeune femme. Elle ne participera pas au championnat de France sur piste qui débute demain sur le vélodrome de Bordeaux-Lac (Gironde). Photo : Martial Denais.

Lire la suite

La Cipale au rythme des cyclistes

Ils étaient nombreux à écumer la piste de la Cipale samedi dernier. A l’initiative de Renald Prevost et en parallèle de la journée portes ouvertes, organisée par son club du Paris Cycliste Olympique, près d’une quarantaine de cyclistes non licenciés ont pu découvrir les compétitions sur piste. Certains ironiseront sur le fait qu’il y avait plus de monde qu’un mardi soir à Saint-Denis(93) ou qu’un vendredi soir à Aulnay-sous-Bois(93) aussi bien en terme de densité que de public. Au programme, des séances de piste libre, un scratch et une course aux points avec comme arbitres de luxe, Vincent Blanca, récent troisième des Challenges du CIF sur route chez les départementaux à Satory (Yvelines) et Nicolas Mercier, rouleur infatigable de l’équipe 3e catégorie du PCO. Dans une ambiance ludique et conviviale, les pistards novices ont pu découvrir les charmes et la spécificité des courses en peloton dans un cadre aussi bucolique que la Cipale. Venus en voisins, les spécialistes du polo-vélo, Alain Derly et Victor Grézaud ont également prodigué quelques conseils. Il est possible que l’initiative soit renouvelée à plusieurs reprises l’an prochain pour le plus grand plaisir de tous, après le succès de cette belle journée parisienne de vélo. .

Lire la suite